Recherches sur les costumes, les moeurs, les usages religieux, civils et militaires des anciens peuples d'après les auteurs célebres, et les monuments antiques...: revu et corrigé d'après les remarques de l'Institut national, Tom 2

Przednia ok³adka
l'Imprimerie de P. Didot l'ainé, an XII, 1804 - 520
 

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Spis tre¶ci

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 7 - If this book is not returned on or before the above date a fine of five (5) cents per day will be incurred by the borrower. The charge for this book may be renewed if no one is waiting for it. To renew the charge, the book must be brought to the desk.
Strona 153 - enfants à monter à cheval, à tirer de l'arc et à dire la vérité (3) » comme ce qu'il y avait de plus utile.
Strona 110 - Les Libyens Nomades enterrent leurs morts comme les Grecs : j'en excepte les Nasamons, qui les enterrent assis, ayant soin, quand quelqu'un rend le dernier soupir , de le tenir dans cette attitude, et prenant garde qu'il n'expire couché sur le dos. Leurs logemens sont portatifs, et faits d'asphodèles, entrelacés avec des joncs.
Strona 221 - Les hommes de ce lieu-là l'ayant connu, ils envoyèrent dans tout le pays d'alentour, et lui presentèrent tous les malades , 36. Le priant qu'il leur permît seulement de toucher la frange qui était au bas de son vêtement; et tous ceux qui la touchèrent furent guéris (h).
Strona 53 - La médecine est si sagement distribuée en Egypte, qu'un médecin ne se mêle que d'une seule espèce de maladie, et non de plusieurs. Tout y est plein de médecins. Les uns sont pour les yeux, les autres pour la...
Strona 223 - fit de plus un grand trône d'ivoire qu'il revêtit d'un or « très pur; ce trône avait six degrés...
Strona 252 - L'un paroissoit avec les attributs d'Hercule , un autre avec ceux d'Apollon, d'autres avec ceux de Mercure ou d'Esculape. Pour lui, revêtu d'une robe de pourpre, ayant une couronne d'or sur la tête , et un sceptre à la main , il se dorinoit en spectacle sous le nom de Jupiter, et couroit le monde escorté de ces nouvelles divinités.
Strona 285 - ... exemple, celui qui avait tué volontairement était quatre ans entre les pleurants, c'est-à-dire qu'il se trouvait à la porte de l'église aux heures de la prière et demeurait dehors, non pas sous le vestibule, mais dans la place, exposé aux injures de l'air. Il était revêtu d'un cilice, il avait de la cendre sur la tête, et se laissait croître le poil ; en cet état, il priait les fidèles qui entraient dans l'église d'avoir pitié de lui et de prier pour lui ; et en effet , toute l'église...
Strona 236 - Que si vous me faites un autel de pierre, vous ne le bâtirez pas de pierres taillées, car il sera souillé si vous y employez le ciseau.
Strona 287 - On enterrait souvent avec les corps diverses choses pour honorer les défunts ou en conserver la mémoire, comme les marques de leur dignité, les instruments de leur martyre, des fioles ou des éponges pleines de leur sang, les actes de leur martyre, leur...

Informacje bibliograficzne