Obrazy na stronie
PDF
ePub

TYPOGRAPHIE HENNUYER, RUE DU BOULEVARD, 7. BATIGNOLLES.

Boulevard Astérieur de Paris.

DES

ÉCONOMISTES

REVUE

DE LA SCIENCE ÉCONOMIQUE

ET DE LA STATISTIQUE.

DEUXIÈME SÉRIE.

6e année.

TOME VINGT-ET-UNIÈME.

(18e année de la fondation. — Janvier à Mars 1859.)

PARIS
LIBRAIRIE DE GUILLAUMIN ET C, ÉDITEURS
De la Collection des Principaux Economistes, des Economistes et Publicistes contemporains

, de la Bibliothèque
des Sciences morales et politiques, du Dictionnaire de l'Economie politique, etc.

14, rue Richelieg.

1859

[ocr errors]

DBS

ÉCONOMISTES

INTRODUCTION

A LA DIX-HUITIÈME ANNÉE.

En commençant une nouvelle année, nous avons à ceur de présenter comme de coutume quelques courtes et simples réflexions à nos lecteurs

Dans les années qui précèdent, nous avons eu souvent des événements d'un grand et puissant intérêt à rappeler, tels que réformes douanières, chemins de fer, établissements de crédit fondés ou réformés, expositions universelles de l'industrie, événements qui formaient l'histoire économique de l'année écoulée. Celle qui s'achève n'a rien présenté d'aussi particulièrement considérable, si ce n'était quelque chose de considérable en soi-même, que ce mouvement éconoinique qui se manifeste et éclate dans toutes les directions à la fois, ici par l'émancipation du servage, là

par

des signes qui attestent la fin des corporations privilégiées dans les pays où elles existent encore, ailleurs par des modifications apportées au système monétaire, partout par l'extension du commerce et du crédit, de plus en plus accrue dans de remarquables proportions. En ce sens, il n'est pas d'année qui ne soit féconde et qui, tant que dure la paix, n'aboutisse à un développement des résultats acquis

[ocr errors]

dans les pays les plus avancés, et à quelque création nouvelle dans les contrées en voie de se civiliser. C'est, au reste, moins de l'état de la France et de l'Europe que nous voulons entretenir nos lecteurs que de nous-mêmes, c'est-à-dire de ce journal, qui sert d'organe au mouvement économique, soit par la participation directe des économistes les plus distingués, soit par les comptes rendus, enregistrant et marquant pas à pas les progrès de l'économie politique,

à théorique ou appliquée, sur les différents points du globe.

Depuis l'époque de sa fondation, le Journal des Economistes a pris tout de suite une position élevée dans la science et dans la discussion des grands intérêts publics. Il s'agissait surtout d'étendre le cercle de ses attributions et le rayon de son influence. Il a reçu ce genre de consécration et d'extension avec une continuité qui ne s'est pas arrêtée et qui, dans l'année dont nous venons de voir la fin, nous a conquis encore de nouveaux suffrages. Est-ce à dire que nous croyons avoir atteint les dernières limites du perfectionnement et du succès ? Une pareille pensée ne serait propre qu'à nous engourdir, et elle est bien loin de nous. Il suffit de jeter un coup d'ail sur notre collection, pour y suivre, de période en période, des améliorations constantes. Eh bien! ce que nous avons fait, nous comptons le faire encore, et nous allons dire en quel sens.

Le Journal des Economistes est éminemment une revue scientifique. Son caractère dominant est et doit être l'élévation théorique; ses traditions, les devoirs qu'elles semblent elles-mêmes lui tracer, le nom des hommes éminents qui y écrivent, les conditions mêmes de périodicité mensuelle qui sont les siennes, tout lui fait une obligation de garder ce caractère qui constitue son originalité propre et lui assigne sa vraie valeur, au milieu de tant de feuilles éphémères destinées à suivre, non sans utilité d'ailleurs, le courant quotidien ou hebdomadaire des affaires qui surgissent et de la spéculation qui se développe. Sans jouer sur les mots, nous pouvons bien dire que les spéculations de la pensée qui médite et qui se rend compte des

« PoprzedniaDalej »