Obrazy na stronie
PDF
ePub

Acteurs ou Entrepreneurs veut me faire perdre en surprenant la Religion de l'illustre Magistrat dont la justice est mon seul recours.

Je n'ay point de marché par écrit; mais les Entrepreneurs ne me dédiront pas d'un mot là dessus. Si j'osois dire que j'en doute; ils seroient en droit de me demander réparation d'honneur. En tout cas il est bon de dire que nos honoraires comparables en quelques façons à ceux des Médecins et des avocats doivent en suivre le sort. L'on ne fait point de marché par écrit pour leurs veilles et pour leurs visites. En ont-ils moins action pour leur payement; et (ce qu'il est à propos de remarquer) même après la mort du Malade et la perte du procès ?

Je suplie donc très humblement Monseigneur le Lieutenant de Police de me vouloir bien accorder un ordre pour être payé sur la recette journalière et de vouloir bien considérer que ces espèces de Débiteurs cy n'ont d'autres ressources que l'écoûlement du temps; et qu'on a toujours éprouvé l'impunité de leur mauvaise foi quand ils ont pû atteindre la dernière semaine sans payer.

PIRON.

Je prie Monsieur le Commissaire Aubert de faire prendre des arrangemens aux acteurs de l'Opéra comique pour le payement de lauteur dénommé en ce mémoire et de me rendre compte de ce qui aura été réglé à cet égard.

Le 21 septembre 1725.

REVENELY.

Le sieur Piron sest restrain à la somme de cent livres qui lui ont estez payez, Il est content, ainsy plus de discusions.

Le Commissaire AUBERT)

[blocks in formation]

La vente des livres du roi a été un de ces évènements qui remuent profondément le monde bibliophile; il a fait sensation au milieu des préoccupations du moment; c'est tout dire. La bibliothèque du feu roi présentoit des volumes dans tous les genres; à côté d'un grand nombre d'ouvrages anciens remarquables à titres divers, on y rencontroit, en nombre plus étendu, comme l'a fort bien dit M. Potier, dans l'avant-propos du Catalogue, la plupart de ces publications importantes et splendides qui se rapportent à l'histoire naturelle dans toutes ses parties ; aux beaux-arts dans leurs diverses branches, la peinture, la sculpture, la gravure et l'architecture; à la géographie ; aux voyages ; à l'histoire; aux antiquités, etc. Parmi les livres anciens qui figuroient aussi en assez grand nombre dans cette collection, les amateurs ont principalement remarqué quelques manuscrits curieux et différents romans de chevalerie.

Nous dirons tout d'abord un mot de la condition des livres qui composoient la bibliothèque du roi. Les ouvrages précieux étoient, en général, assez bien reliés ; ceux d'un ordre inférieur, laissoient souvent fort à désirer, et les ouvrages les moins méritans, n'avoient que d'infiniment modestes demi-reliures ; si ces derniers volumes n'eussent pas porté à l'extérieur les armes ou le chiffre de leur auguste propriétaire, et à l'intérieur l'estampille de la bibliothèque spéciale dont ils

faisoient partie, on n'eût guère pu se douter de leur royale provenance.

Nous sommes loin du temps où Colbert faisoit venir à grands frais du Maroc des peaux destinées à couvrir les ouvrages admis à figurer dans les bibliothèques de Louis XIV. Quelques bibliophiles ont, il faut le dire, conservé de nos jours cette noble tradition du grand millistre, et Tanger expédie encore de temps à autre son précieux maroquin dans l'atelier de Trautz qui imprime sur ces peaux souples et odorantes mille arabesques non moins brillantes que le soleil du pays qui les lui fournit.

Les différentes vacations de la vente des livres provenant des bibliothèques réunies du Palais-Royal et de Neuilly, ont été suivies par une foule de libraires et d'amateurs. Les enchères y ont été disputées avec une ardeur telle, que le chiffre du résultat total des adjudications dépasse 164,000 francs. On peut dire qu'à cette vente, toutes les nations étoient représentées. On y remarquoit les mandataires spéciaux de l'empereur de Russie; ceux de quelques : riches collecteurs américains, du Musée britannique ; de plusieurs pairs d'Angleterre, de MM. de Rothschild, Hope, etc., etc., et d'un grand nombre de bibliophiles françois; parmi les amateurs qui ont suivi la vente en personne, nous citerons M. Brunet; M. Cigongne; M. le comte de Lignerolles; M. le comte de Ganay; M. le comte d'Auffay; M. Jules Janin ; M. Cuvillier-Fleury; M. Paleologue; M. Coppinger; M. le comte de Montblanc ; M. Delessert; le défaut d'espace ne nous permet pas de nommer beaucoup d'autres bibliophiles distingués également présents.

Le premier article que nous indiquerons est un manuscrit exécuté avec beaucoup de soin, en caractères imitant l'impression. Ce curieux monument de patience, écrit à la plume, en 1772, par J. Pellefigues, dit Jeanty, de Tarbes, secrétaire de M. l'abbé de Campniac, et ne formant pas moins de 10 vol. in-4, fut donné au roi Louis-Philippe par le conventionnel Barrère, comme témoignage de reconnoissance pour les secours

qu'il en avoit reçus. Ce mauuscrit relié en mar. rouge, contenoit la Vie et la doctrine de N. S. Jésus-Christ, tirée des paroles des quatre évangélistes, avec des explications littéraires et morales. Il a été adjugé au prix de 250 fr. Un autre beau manuscrit de 245 pages, du milieu du xville siècle : Lettres de Madame de Sablé (in-4, mar. r. dent. tr. d. Derome ; aux armes de la comtesse de Toulouse, Marie-Sophie-Victoire de Noailles), a été vendu 185 fr. Outre ces lettres de piété adressées à un confesseur, le manuscrit qui nous occupe à cette heure contient des Pensées chrétiennes et la célèbre prière de Pascal pour demander à Dieu le bon usage des maladies.

Nous trouvons ensuite un bel exemplaire des Ordonnances des rois de France de la troisième race, recueillies par E. de Lauriére, Secousse, etc. Paris, Imprimerie royale, 1723-1814, 16 vol. in-fol. (mar. r. rel. anc.) Les douze premiers volumes sont aux arınes de la maison d'Orléans. Ce recueil est parvenu à 500 fr.

Voici cinq ouvrages importants de la classe des Sciences naturelles : Le premier ; Plantæ Asiaticæ rariores, or descriptions and figures of a select number of unpublished East-Indian plants, by Nathaniel Wallich. London, 1830, 3 vol. in-fol. fig. color. (300) mar. grenat, a été obtenu pour 330 fr. par M. Landresse qui l'achetoit pour le compte de la bibliothèque de l'Institut. Le second : Les Liliacées, par Redouté ; Paris, l'auteur, 1802 à 1816, 8 vol. in-fol. pap. vél. fig. color. dem.--rel. mar. r., a été payé 500 fr. par S. M. le roi des Belges. M. de Rothschild a donné 146 fr. du troisième : Oriental field sports, being a complete detailed and acturate description of the wilds-ports of the East, with forty couloured engravings taken from the manuscript and designs of captain Th. Willamson. London, Edw. Orme, 1807, gr. in-fol. fig. color. riche rel. angloise - (Aux armes). Le même amateur a payé 400 fr. l'Histoire naturelle des Mammifères, avec des figures originales dessinées d'après les animaux vivants, par Jeoffroy

Saint-Hilaire et F. Cuvier. Paris, Belin, 1824, tom. 1 et 2, in-fol. fig. color. dem.-rel. mar. bleu.

L'Histoire de la peinture Flamande et Hollandoise, par Arsène Houssaye; Paris, Hetzel, 1846, in-fol. fig. pap: vél. dem.-rel. mar. bleu (Aux Armes), a été abandonnée pour 240 fr. au noble marquis d'Herforth; Les GALERIES HISTORIQUES DE VERSAILLES, par Gavard, avec une histoire de France servant de texte explicatif aux peintures et sculptures du musée ; (Paris, l'édit. , 1840 et années suivantes ; 22 portefeuilles in-fol. fermant à vis), ont été vendues 820 fr. L'exemplaire est en grand papier, avec les figures sur papier de Chine.

Un ouvrage du même genre, fort recherché en Allemagne, est parvenu à 660 fr. ; il est intitulé : Die vorzuglischsten Gemälde die der Koniglichen Galerie in Dresden (Tableaux de la royale Galerie de Dresde), etc. Dresden, 1847, gr. in-fol. en 50 livr. fig. sur pap. de Chine (manquoit la 35e livraison).

Un précieux album in-fol. max. dem.-rel. mar. r. a été acheté 1,500 fr. Il contenoit 55 très grandes estampes, dont: la Transfiguration, d'après Raphaël, par R. Morghen, épreuve avant la lettre; Didon et Andromaque, d'après Guérin, par MM. Forster et Richomme; Léonidas et les Sabines, d'après David, par Massard et M. Laugier, épreuves avant et avec la lettre ; Entrée d'Henri IV, d'après Gérard, par Toschi, deux épreuves, dont une avant la lettre, papier de Chine; la Femme hydropique, d'après G. Dow : .Molière lisant son Tartuffe, d'après Monsiaa; Revue de Bonaparte, premier consul, d'après M. Isabey, deux épreuves, une est avant la lettre; le Congrès de Vienne, d'après M. Isabey, épreuve avant la lettre; le marquis de Pombal, d'après Vanloo, par Beauvarlet; Indépendance d'Amérique, Siege de Gibraltar, Mort de Montgomery, Bataille de Bunkerhill, d'après Trumbull ; Mort de lord Chatam, d'après Copley; diverses estampes à l'aqua-tinte, par M. Jazet, dont : le Serment du Jeu de Paume, d'après David, les Adieux de Napoléon à Fontainebleau, la Course des chevaux à Rome, le Giaour et autres

« PoprzedniaDalej »