Obrazy na stronie
PDF
ePub

« et cent autres niaiseries de cette nature , plus propres à « épouvanter les enfants et à leur gåter l'esprit qu'à réjouir « tant soit peu un lecteur 'raisonnable (1). » Le bon Jacques Bernard nous paroit avoir pris trop naïvement à la lettre des récits dont l'absurdité même révéloit assez l'intention ironique de leur auleur.

Au surplus ce livre ne nous paroit pas avoir été imprimé à Nancy, où la censure s'exerçoit en 1768, on seroit porté à reconnoître plutôt les caractères de Foppens ou de Friecx , de Bruxelles. Il y a donc de fortes raisons de croire qu'il a été livré à l'impression dans cette dernière ville , peut-être avec l'approbation tacite des censeurs catholiques qui n'auront pas été plus clairvoyants que le protestant Jacques Bernard.

J. L.

NOUVELLES.

Vers le milieu du mois de mai prochain aura lieu à Copenhague la vente aux enchères publiques d'une collection ethnographique et archéologique, formée par feu M. Chr. H. Sommer, lieutenant-colonel de l'armée danoise et conservateur du curieux Musée historique de Rosenbourg, à Copenhague. Peu d'exemplaires du catalogue (1852, in-12, Copenhague, en françois) ont été envoyés en France ; nous en avons un cependant sous les yeux.

Parmi les ANTIQUITÉS DU NORD, nous remarquons un grand nombre de monuments des âges de pierre et de bronze, que les autres musées scandinaves possèdent d'ailleurs en si grande quantité : coins, gouges, ciseaux, haches, couteaux, pointes de lances, disques et boutons, urnes sépulcrales, armes et ustensiles.

Parmi les innombrables objets qui intéressent la SCIENCE

[ocr errors]

(1) Nouvelles de la République des Lettres, décembre 1768, p. 618.

ETHNOGRAPHIQUE, il y a ; de l'INDE, plusieurs ganega, des sanc. tuaires indiens, des figures en albâtre représentant Vishnu à quatre bras, Buddha assis et méditant, Buddha en prière, Buddha enseignant... des mss. lamouls ou du Malaþar, trois feuilles d'écriture cingalaise, une feuille vernie et dorée du livre pålique Kammavaca, avec des caractères birmanes carrés, une feuille contenant la prière tibétaine : « Om mani padma om > écrite 2,500 fois avec des caractères rouges : plusieurs lettres du Raja de Tanjour au gouverneur danois de Tranquebar, enveloppées dans des bourses de brocard d'or; un grand nombre de terres cuites, figures en porcelaine, cartes, pipes, éventails et miroirs de Chine et du JAPON, des îles Nicobares, des iles de la Sonde et de la Polynésie, d'Afrique et d'Amérique.

Nous remarquons entre autres curiosités, sous le n° 1807, un bel anneau en pierre taillé, d'une forme oblongue, environ 17 p. ~ 11 p., destiné au culte divin et venu de SaintThomas; et, sous le n° 1813, une idole oblongue en pierre avec une tête d'oiseau; haute de 3 p. 1/2, longue de 9 p. 1/2, large de 3 p. 3/4, trouvée dans l'ile de Sainte-Croix.

Le Groenland a fourni à cette collection des harpons, des crocs en os, des arcs, des rames, des figures en bois de sapin, des lampes en talc, des garde-vues pour préserver les yeux de la neige, tous objets trouvés dans des tombeaux..

Parmi les objets d'art, se trouvent : un tableau de Carlo Cignani et un autre de Jacques Koningh ; beaucoup de pierres gravées, intailles, abraxas, pierres sassanidiques et camées; vingt petites opales des Færoë, des morceaux de pierre et de fer météoriques, enfin une réunion assez considérable d'ouvrages d'archéologie scandinave.

Copenhague contient plus d'une galerie aussi riche et plus riche encore que celle-ci; peut-être notre musée ethnographique, qui commence à attirer l'attention des étrangers, grâce aux soins intelligents de son conservateur M. Morel-Fatio, trouveroit-il dans ce catalogue de curieuses acquisitions à faire,

A. G.

[ocr errors]

Sous le titre de DELPHINALIA, M. Gariel, bibliothécaire de la ville de Grenoble, commence la publication d'une série de documents inédits et souvent inconnus, tous relatifs à l'ancienne province de Dauphiné. Les recherches et les investigations de chaque instant qu'imposent à l'auteur et ses fonctions et ses travaux sur la bibliographie générale de cette province, l'ont mis dans le cas de réunir bien des matériaux épars ou peu connus, et de faire bien des découvertes intéressantes. Voici la fin de son introduction.'

« Notices, mémoires, dissertations, éphémérides, récits d'événements, biographies, bibliographies, etc., etc. ; lettres de Dauphinois qui se sout fait un nom dans les lettres, les sciences et les arts , etc., etc., et enfin quelques études dont la rédaction nous appartient et dont nous serons fort sobre , viendront tour à tour, et sans préséance aucune, se ranger dans notre recueil, dont le cadre n'aura d'autres limites que les limites mêmes de notre province. )

« Quelques notes rapides, et que nous aurions quelquefois voulu rendre plus nombreuses et plus étendues, si des travaux obligatoires ne nous en empêchoient, expliqueront ou complèteront les textes , en feront connoître les auteurs, et indiqueront les sources où nous avons puisé. »

« Nous n'avons qu'un but : celui d'arracher à une perte plus ou moins certaine , à un oubli plus ou moins immérité, et de livrer aux amis et aux curieux de nos annales encore à rédiger, une foule de documents perdus dans des collections particulières ou enfouis dans des dépôts publics où malheureusement si peu de personnes viennent les consulter. » La première livraison de ce recueil est tirée à 120 exemplaires.

S. M. la reine d'Espagne vient de conférer à M. le marquis de Morante, le grand-cordoti de l'ordre de Charles III. On ne sauroit trop applaudir à cette distinction accordée à l'un des homme les plus instruits et au bibliophile le plus distingué que possède l'Espagne.

1

NÉCROLOGIE. M. le baron de Walckenaer est mort, le 28 avril, à l'âge de qualre-vingts ans. Sa perte sera vivement sentie par tous les amis de la saine littérature. M. de Walckenaer étoit du petit nombre de ceux qui surent conserver, en notre temps de débauche littéraire, les nobles traditions du grand siècle. Esprit sérieux et observateur profond, il se montra également conteur airoable et piquant. Il avoit, autant que personne, le secret de donner aux choses graves et arides cette tournure attrayante qui arrache l'approbation des gens du monde aussi bien que celle des érudits. Ses Mémoires sur la vie et les écrils de Mme de Sévigné resteront comme un modèle du genre. Quelque parfaits que soient ces tableaux de meurs du règne de Louis XIV, des travaux plus importants recommandent M. de Walckenaer au souvenir de la postérité. Son édition des Classiques françois forme sa principale gloire. De plus habiles que nous se chargeront, sans doute, d'énumerer les différents titres de M. de Walckenaer; nous nous sommes souvenus, pour notre compte, qu'il fut membre fondateur de la Société des Bibliophiles françois; qu'il honora constamment le Bulletin de sa chaleureuse sympathie, et nous avons voulu consacrer ici quelques lignes à une mémoire que notre reconnoissance nous rend précieuse.

- Il nous reste une autre perte non moins sensible à enregistrer, un ex-conservateur de la Bibliothèque nationale, M. J.M. Guichard, vient de terminer sa laborieuse carrière. Il naquit à Besançon, comme Ch. Nodier, et suivit, sans s'en écarter d'un pas, l'école savanie et ingénieuse de ce maitre ; travailleur infatigable, M. Guichard ne prit pas assez soin de sa santé délicate. Nous avons la douleur de le perdre bien avant que l'âge eût marqué le terme de sa course. Les lecteurs du Bulletin ont été à même d'apprécier sa plume élégante et consciencieuse; ils partageront les regrets que nous inspire la mort prématurée de notre collaborateur.

J. T.

ET

CATALOGUE DE LIVRÉS RARES ET CURIEUX DE LITTÉRATURE, D'HISTOIRE, ETC., QUI SE TROUVENT EN VENTE

A LA LIBRAIRIE DE J. TECHENER,

[blocks in formation]
[ocr errors]

1397. ABÉLARD. Ouvrages inédits d'Abélard pour servir à

l'histoire de la philosophie scolastique en France, publiés par V. Cousin. Paris, Imp. Roy., 1836, gr. in-4, mar. • r. à riches compartiments, tr. d...

68 Exemplaire en grand papier vélin aus chiffres du Roi Louis-Philippe. 1398. ARCHIVES ADMINISTRATIVES ET LÉGISLATIves de la ville

de Reims. Collection de pièces inédites pour servir à l'histoire des institutions dans l'intérieur de la cité, par P. Varin. Paris, 1844, 6 vol. gr. in-4, mar. r., filets à comp., tr. d. doublés de tabis (riche reliure aux chiffres du Roi L. P.).....

2604 Exemplaire en GRAND PAPIER VÉLIN. 1399. ARMOIRIES DESTINÉEs à la décoration de la salle des

Croisades dans le palais de Versailles. 3 vol. pet. in-fol. oblong, d.-rel. mar., (avec chiffres et armoiries du Roi Louis-Philippe)..

320 » Recueil unique de 202 blasons dessinés avec la plus grande babileté et la plus graude exactitude, d'après les ordres et sous les yeux mêmes du roi. L'explication en termes héraldiques et le nom des familles accompagnent chaque dessin. 1400. BARCLAIUS. Euphormionis Lusinini sive J. Barclaii

satyricon, accessit conspiratio Anglicana. Lugd. Batar. apud Elzevirios, 1637, pet. in-12, tit. gr., mar: br., Ir. d.jans. (Duru). .

281401. Bešly. Histoire des comtes de Poiciou, et dues de

« PoprzedniaDalej »