Obrazy na stronie
PDF

24 CANEL. Lettres sur l'histoire de Normandie pendant la 2° moi

tié du xiv siècle, par M. A. Canel. Pont-Audemer, i vol.

in-8 br. . . . . . . . . . .' . . . . 4-5o

" 1:1

25 ca•onal (LE) MAzARIN joué par un Flamand, ou Relation de

ce qui se passa à Ostende, le 14 mai 1658. Cologne, P. Marteau (Holl., à la Sphère , 1671, pet. in-12 rel.

Livret rare et vraiment curieux. Quoique la relation qu'il contient ait tout l'intérêt et aussi la couleur du roman, le sujet, borné au fait principal, n'en appartient pas moins à l'histoire. J'ai cherché inutilement dans nos bibliographes quelques éclaircissemens sur l'origine de l'auteur de cet écrit : je n'en ai trouvé que le titre, sauf une note de dêux mots que fournit le P. Lelong, et qui même n'est point exactc. Elle porte que cette relation concerne la reddition de Dunkerque aux Anglois : or il n'y est nullement question de Dunkerque. Voici ce que l'examen et le rapprochement de quelques pièces peu connues, et non consultées, m'ont mis dans le cas de remarquer sur ce sujet. Il s'agit de la conduite et de l'exécution d'un complot dont le but apparent étoit de surprendre Ostende et de livrer cette place au maréchal d'Aumont, mais qui, ayant été conçu et dirigé par deux traîtres au service de l'Espagne, n'aboutit qu'à faire tomber le maréchal dans un piége, et à retarder les succès de l'armée de Turenne.Un nommé Bosq, ou Bock, et le capitaineSpintelet furent les principaux agens de cette entreprise, dans laquelle le cardinal Mazarin se seroit jeté sans défiance, et auroit été complétement joué, suivant l'auteur. Il en parut une relation en latin , dont l'épître dédicatoire à Philippe IV , roi d'Espagne , est signée Bock. J'en connois une seconde, en espagnol , intitulée : Carta a un amigo sobre lo sucedido en Ostende, en XIV de mayo 1658, sans nom de lieu et sans date d'impression , comme le texte latin. C'est d'après ces deux relations, dont l'uue pourroit n'être qu'une copie de l'autre, que doit avoir été rédigée, quelques années plus tard, la version françoise, sous le titre : Le cardinal Mazarin joué par un Flamand. Quoi qu'il cn soit, l'ouvrage ne sauroit être que d'un ennemi de la France; et l'on croira difficilement, sur la foi de l'auteur de la rédaction latine, que les circonstances dont il n'auroit pas été le témoin oculaire sont tirées des lettres autographes de Cromwell, de Mazarin et de leurs agens diplomatiques (p. 19 et 2o). - (Note extraite du Catalogue de M. Leber, tom. 11, p. 345.)

26 CARRoUsEL CÉLÉBRE A DREsDE EN 1695, avec explicat. en allem. In-fol., obl., v,, f. f., 19 planches, avec costumes. 2o- » 27 CLEF DU cABINET DEs PRINCEs de l'Europe, ou Recueil historique

et politique sur les matières du temps, depuis juillet 17o4, par
C.-J. (Claude Jordan). Verdun, Cl. Muguet, impr. par Jacq.
le Sincère, à l'enseigne de la Vérité, 17o4-16, 25 vol. pet.
in-8, v. gr., d. s. tr. (Cette première partie du Journal de Ver-
dun est presque exclusivement politique; on n'y trouve que quel-
ques nouvelles de littérature fort écourtées au milieu de l'histoire
générale du temps.) — Supplément de la Clef, ou Journal
historique sur les matières du temps, contenant ce qui s'est
passé en Europe d'intéressant sur l'histoire depuis la paix de
Riswick (par le même). Verdun, Cl. Muguet, 1713, 2 vol.
pet. in-8, v. gr., d. s.tr. —Suite de la Clef, ou Journal his-
torique sur les matières du temps, contenant quelques nou-
velles de littérature et autres remarques curieuses (par le
même), jusqu'en 1727, et continué par L.-Jos. de La Barre,
avec le concours des premiers poëtes du temps. Paris, Et.
Ganeau, 1717-32, 32 vol. pet. in-8, v. gr., d. s. tr. —(Dans
cette seconde partie du Journal de Verdun, rédigée avec un
goût et une sagesse irréprochables, les dissertations historiques
sont fort rares, et l'on y trouve seulement quelques notices
biographiques , ainsi que toute la discussion relative à la
prééminence de la ville de Châlons-sur-Troyes, en Cham-
pagne (1723-25). Ainsi, le Journal de Verdun ne sort pas
encore de son premier plan politique et littéraire. )— Suite
de la Clef, ou Journal historique, etc (par Monchaut d'Egly,
jusqu'en 1749; et depuis, par P. Nic. Bonamy, aidé par
Dreux du Radier). Paris, Ganeau, 1737-69, 59, v. br.,
24 cart., 6 en livrais. Manquent le 2° vol. de 1737; les an-
nées 1738, 1739 et 1754. — (Les noms des directeurs de cette
partie duJournal de Verdun témoignent assez du degré d'utilité
qu'il offre pour les études historiques. Pendant cette période de
trente-quatre ans, les dissertations les plus piquantes sur
l'histoire de France sont venues se réunir dans ce recueil, qui
ne le cède pas à celui de l'Académie des Inscriptions. Les au-
teurs ordinaires de ces précieuses notices sont l'abbé Lebeuf,
Grosley, Dreux du Radier, Béziers, Durand, l'abbé Car-
lier, etc., et d'autres savans qui, sans se nommer, envoyoient
le résultat de leurs découvertes archéologiques au journal, où
elles étoient admises avec empressement. La Bibl. hist. de la

Fr. cite quelques centaines de mémoires insérés dans la Clef ; on en citeroit deux fois autant que les éditeurs ont laissés de côté, par oubli ou par négligence. Nous regrettons de ne pouvoir présenter ici une liste plus complète de ces morceaux excellens qui mériteroient d'être recueillis et réimprimés Chaque volume en contient six ou huit , outre une foule de bons articles analytiques et de renseignemens importans pour l'histoire du temps.) -- Table générale, alphabétique et rai. sonnée du Journal de Verdun , sur les matières du temps, depuis 1697 jusques et compris 1756, avec une préface historique par Dreux du Radier. Paris, Ganeau, 1759, 9 vol. pet. in-8, cart. Les 127 vol. . . . . . . , 12o — »

28 CoDICILLEs DE LoUis XIII, roy de France et de Navarre, à son très cher fils aisné successeur. 1643, 2 vol. in-16, m. v., fil., tr. dor. . . . . . · , · 48-» Cet ouvrage est rare et singulier; on y trouve les rêveries et les extravagances d'un imposteur qui paroît attaché à la religion, et qui a pris le nom de L. 13. On peut voir la dissertation en forme d'extrait qui se trouve au Mercure, septembre 1754, (Note jointe au volume.)

29 CoLLIN DE PLANCY. Dictionnaire infernal, ou Bibliothèque · universelle sur les êtres, les personnages, les livres, les faits et les choses, etc., etc. ; par Collin de Plancy, 2° édit., entièrement refondue, avec cette épigraphe : « Mais l'homme superstitieux craint toutes choses, la terre, la mer, le ciel et l'air, les ténèbres et la lumière, le bruit et le silence , il craint même jusqu'à un songe. (Plutarque.) Paris, 1825, 4 v. in-8,

avec figures doubles coloriées, carton. (N. D.), . .. 45 -- »

- Ex. en pap. vélin, tiré à très-petit nombre, surtout avec planches coloriées ; - le papier ordinaire..................... . .. 18- »

; • • • • | t

3o CoPPIA vELLA RurosTA che fa il Christianis-1e di Francia alle parole dette dalla sacratis. Maesta Ceserea, etc. Aviso de Tutti li apparati, et solennita fatte in Franciâ nella citâ di Rens per la Coronatione del Christianis re Francesco II. 1559. - I decretti della corte del parlamente di Parigi contra li ribelli e seditiosi. 1562. — Relatione della entrata del serenissimo et eccelso principe Carlo Emmanuelle duca di Savoia, nella città d'Aix sotte li 19 novembre 159o. - Capitoli et conditioni della pace perpetua fra Enrico IIII et Philippo II, 1598.— Tutte le Battaglie passate nella Franciâ fra catholici et Ugonotti, Padova, 1562. - Il theatro Maraviglioso delle magnificenze grandissime trionfi, etc. celebrate in Parigi alli 56-7 d'aprile 1612 per la felice matrimoniale parentela fatta fra il Christianis-Ludovico XIII re di Francia et di Navarra et la serenissima prencepessa Anna infanta di Spagna. Venetia, 1612. — Il trionfo et le ceremonie del battessimo del serenis-prencipe delfino et della serenis-prencipessa sue Sorelle. Venetia, 16o6. — Relatione della entrata pomposa fatta in veneta d'all. illustris. et eccellentis signor di Crequy. Venetia, 1634. En tout, 1 vol. pet.in-4, mar. b. . . 24-»

31 CoURCELLEs. Dictionnaire universel de la noblesse de France, par de Courcelles. Paris, au bureau de la Noblesse, 182o-22, 5 vol. in-8, br. . . . . . , . . . . .. 16- »

On trouve, dans ce dictionnaire, beaucoup de notices curieuses sur l'ancienne chevalerie et tout ce qui s'y rattache; il y a aussi plusieurs pièces intéressantes, telles que la liste des personnes admises aux honneurs de la cour jusqu'en 1789, etc. — Du même, Hist. des pairs de France, 12 vol. in-14, br. (avec armoiries). [75- »

32 DANFRIE. Déclaration de l'usage du graphomètre, Paris, 1597, in-8, fig., mar. r (Belle anc. rel.) . . . . . . 25-»

Ouvrage imprimé en caractère dont on remarque peu l'usage. Les vignettes imprimées dans le 1exte sont d'une très-belle exécution.

33 DAvILA. Istoria delle guerre civili di Franciâ. Parigi, 1644, 2 vol. in-fol., mar. v., dent., aux armes bl. . . . 5o- »

34 DÉTAIL DE LA FRANCE soUs LE RÈGNE PREsENT, augmenté en cette nouvelle édition de plusieurs mémoires et traitez sur la même matière (par P. le Pesant de Boisguilbert). 17o7, 2 v.

in-12, v. br. . . . . . . . . .
' il y a des réimpressions sous le titre de Testament politique de

M. de Vauban , ou bien avec un titre plus détaillé. La première édition parut en 1695.

35 DIALoGUs QUo MULTA exponuntur quae Lutheramis et Hugonotis Gallis acciderunt. Oragniœ, Admanus de Monte, 1573, pet. in-8, v. m. . : . . . . . . . . . .. 15- »

Relation du massacre de la Saint-Barthélemi, et des événemens qui l'ont suivi, attribuée, par Adrien Baillet, à Théodore de Bèze , mais plutôt de Nicolas Barnaud. Cette édition est l'original. Il en parut, dans la même année, une traduction intitulée : Dialogue des choses advenues aux Luthériens et Huguenots de France. Basle, 1573, in-8. L'année suivante, on ajouta une seconde partie latine à la réimpression de la première, sous le titre : Dialogi ab Eusebio Philadelpho, cosmopolitá, in Gallorum et caeterarum nationum gratiam compositi... Edimburgi, 1574, in-8; et l'on eut presque en même temps la traduction françoise du tout, augmentée de quelques pièces préliminaires, sous le nouveau titre de Reveille-Matin des François et de leurs voisins... Edimbourg, 1574, in-8. On se gardera bien de confondre, mais ou mariera cet ouvrage avec un autre Réveil de même date et format : Le vray Resveillematin des Calvinistes et Publicains, par Sorbin : l'un est tout noir, l'autre est tout blanc ; le gris est introuvable, et c'est le vrai. (V. les art. ci-après.) Ces diverses éditions pourroient être mieux classées dans la bibliographie de le Long. On y chercheroit inutilement ce lien de famille qui unit les deux parties de l'œuvre commencée en 1573, et accomplie l'année suivante; les rapports de commune origine entre le Dialogus et les Dialogi, entre le premier Dialogue et le Réveille-matin, n'y sont point indiqués. Mais il falloit que Dulaure, l'historien de Paris , fût bien singuliérement préoccupé quand il écrivit, sur son exemplaire du Dialogus de 1573, que cette édition étoit demeurée inconnue au P. le Long, et que le Réveille-matin n'en est que la traduction, sans autre explication. Dulaure avoit certainement lu l'art. 18139 de le Long; mais il ne s'en souvenoit plus. Je ne rappelle cette note que parce qu'elle a été imprimée dans un ouvrage bibliographique. (Bull. du Biblioph., 1836.)

(Note extraite du Catalogue de M. Leber, tom. 11, page 179.)

36 DLALoGUs sUPER TRIDENTINI concilii progressu et successu,

recenter editus, authore M. Valerio Philarcho. Basilea , 1 v. in-12, m. r., f, d. s. t.

37 EPICTETE. Discours philosophiques, recueillis parArrien, et traduits du grec en françois par A.-P. Thurot. Paris, imprimerie royale, 1838, 1 vol. in-8, br. . . .. . . .. 6-»

Ce recueil de préceptes de la secte stoïcienne, qui forma tant de grands hommes et d'illustres philosophes, a été très-élégamment et très-fidèlement traduit par notre auteur.

« PoprzedniaDalej »