Obrazy na stronie
PDF

62 VoLTAIRE. OEuvres complètes, édition de Kell, 1785,

70 vol. in-8, rel. en v. éc., fil., tranche dorée, fig. de

Moreau. . . , . . . . . . . . 225-»
Exemplaire en grand papier vélin. .

63 WARBURToN. Dissertation sur les tremblemens de terre et les éruptions de feu qui firent échouer le projet formé par l'empereur Julien de rebâtir le temple de Jérusalem. Paris, Le Mercier, 1754, 2 vol. pet. in-8, mar. r. fil., tr. d. (Anc. rel. Padeloup.). . . . . 25-»

[ocr errors][merged small]

64 BERTRAND (Louis). Gaspard de la nuit, fantaisies a la manière de Rembrandt et de Callot, précédé d'une notice par M. Sainte-Beuve. Angers, 1842,in-8, br.6-»

65 BRUNET (J. Charles). Manuel du libraire et de l'amateur de livres, quatrième édition originale, tome secoud, deuxième partie ou quatrième livraison, gr. in-8. 8-» et pap. vél. collé. . . . . : . . . .. 12-» Cette livraison comprend la fin de la lettre G et les lettres H, I, J, K.

66 BRUNET (Gustave), de Bordeaux. Notice bibliographique sur les cartes à jouer, broch. in-8 de 16 pages. 1842. 67 LE MÊME. Fragments de poésies en langue d'Oc. Bordeaux, impr. de Lavigne, 1843, in-8 de 32 p. 2-00

Tiré à 50 exemplaires.

68 LE MÊME. Les Amours de Colas, comédie du xvIIe siècle, en vers poitevins, réimprimé à 55 exempl. Bordeaux, impr. de Lafargue, 1843, in-8, de 50 p.

69 BIBLIoTHÈQUE de M. le baron Silvestre de Sacy, t. 1°r, imprimés, philosophie, théologie, sciences naturelles. — Manuscrits. Paris, impr. roy., libr. de A. Merlin, 1843, in-8, 1795 articles, 436 p.

Nous avons consacré un article spécial à ce beau catalogue dans les nouvelles bibliographiques du présent numéro.

70 DRoUET (Charles). Des types les plus habituels des médailles gauloises. Le Mans, 1843, in-8, fig. 1—50

71 DRoUET (Charles). Notice sur la découverte de neuf tombeaux ou sarcophages en pierre, faite le 8 décembre 1841, dans la commune d'Allonnes, près Le Mans. Le Mans, 1842, in-8, fig. . . . . . .. 1-25

72 LEBER. Mémoires sur l'appréciation de la fortune privée au moyen-âge, relativement aux variations des valeurs monétaires et du pouvoir commercial de l'argent. Paris, impr. roy., 1842, in-4 de 109 p. . . 4-50 V. le Bulletin, n° 10, 1842.

73 LEBER. Etudes historiques sur les cartes à jouer, principalement sur les cartes françoises, où l'on examine quelques opinions publiées en France sur ce sujet.Broch. de 189 p., tirée à part d'une partie du 15° vol. des mémoires de la Société royale des antiquaires. Paris, 1843, · in-8. . . . . . - - - - - - o . 8-» V. le Bulletin, n° 10, 1842. 74 NoTICE historique et littéraire sur la vie et les écrits du comte François de Neufchâteau (par M. Lamoureux de Nancy). Paris, 1843, in-8. Brochure de 74 pages. 2—00 Travail fort intéressant que l'auteur n'a publié que pour satisfaire aux instances de ses amis, et dont il n'a été mis que 25 exemplaires dans le commerce. 75 PoLAIN (Louis) Henri de Dinant; Histoire de la Révolution communale de Liége, au xIII° siècle, 1252-1257, Liége, 1843, in-8. br. . . . . . . . . 4-»

[ocr errors][merged small][ocr errors]

| HisToIRE DE L'ANCIEN PAys DE LIÉGE jusqu'à l'époque

de sa réunion à la république françoise, en 1794 , par

M. L. Polain, docteur en philosophie, conservateur des ^ archives de la province de Liége, etc., etc.

Cet ouvrage se composera de 4 volumes et sera publié - en quatre livraisons qui paraîtront de trois mois en trois mois.

Prix de l'ouvrage complet : 20 sr.

Prix de chaque livr. qui se compose d'un vol. 5 fr. *

Le premier volume ne sera mis sous presse que lorsqu'on aura recueilli un nombre de souscriptions suffisant pour couvrir les frais d'impression.

On souscrit à Paris, chez Techener, éditeur du Bulletin du Bibliophile, qui distribue le prospectus de cet ouvrage.

Les histoires particulières et locales ont un caractère propre qui les recommande d'autant mieux à l'attention des hommes studieux qu'il est bien reconnu aujourd'hui que l'histoire générale d'un pays, d'une contrée quelconque, ne sauroit être considérée comme complète, si elle néglige les intérêts secondaires et isolés qui se rattachent à l'intérêt de la nation considérée dans son ensemble. Cette histoire particulière d'un pays riche en souvenirs de tout genre, mérite donc d'être étudiée , et nous ne doutons pas que l'ouvrage de M. Polain, déjà connu par de bons travaux dans le genre historique, ne rende l'étude de cette histoire aussi agréable que facile.

DISSERTATIONS CHOISIES

DE L'ABBÉ LE BEUF.

SECoNDE LETTRE DE M. L'ABBÉ LE BEUF, CHANoINE D'AUxERRE, AU sUJET DEs PoÉsIEs DE PIERRE GRoGNET (1).

Il est juste, Monsieur, de vous tenir la parole que je vous ai donnée, de faire passer entre vos mains la liste rimée des anciens poètes, dont Grognet a orné son recueil.J'appelle ce catalogue une liste rimée, plutôt qu'une poésie; vous y verrez que l'auteur ne se gêne pas extrêmement, pour varier sa rime, de manière qu'elle puisse contenter les esprits difficiles. La répetition du même mot dans un autre sens fait souvent tout le fond de sa variété; et, pour y parvenir, il est obligé de produire des pensées qui paroissent assez grotesques. Vous en jugerez vous-même. - -

Grognet, après avoir parlé de quelques poètes plus anciens que lui, nomme ses contemporains, et surtout ceux qui vivoient dans son pays. Je vous avouerai que, sans lui, ces derniers me seroient restés inconnus, quoique j'aie bien feuilleté les bibliothèques de l'Auxerrois. Les poésies de tous ces gens-là sont apparemment tombées dans l'oubli, à mesure que les livres se sont usés à force d'être lus.

Pour ce qui est de mon exemplaire (2) des poésies de Grognet, il est à l'épreuve des mains les plus fortes, étant imprimé sur du parchemin très épais; c'est une précaution qui est utile à

(1) Mercure de juin, 1739, p. 1o94. (2) C'est probablement l'exemplaire que nous avons vu acheter, en 1841, 9o fr. par la bibliothèque du roi, à la vente de M. AA et Wurtz. Ce qui explique ce foible prix est l'horrible manière dont ce volume avait été tire . C. G.

l'égard ues IIvres portatifs, et qu'on ne met cependant guère en usage aujourd'hui qu'à l'égard des livres de l'office divin.Je souhaite que la liste que je vais donner puisse attirer de la part , des curieux, répandus dans Paris et dans les provinces, quelques notices de ces poètes obscurs. Peut-être y en a-t-il parmi eux un grand nombre qui ont travaillé pour ces pièces, qu'on appeloit anciennement les Mystères.Ainsi ceux qui écrivent sur l'ancien Théâtre-François, pouvant les revendiquer, doivent aussi les connoître.

DE LA LOUANGE ET EXCELLENCE DES BONS FACTEURS QUI BIEN ONT COMPOSÉ EN RIME, TANT DE ÇA QUE DELA LES MONTS.

Plusieurs ont été bons facteurs

Et de maintz livres vrays auteurs ;
Et premier maistre Alain Chartier
De mains bons propos est chartier.

Mechinot a fait les lunettes
Des princes, et sentences nettes,
Bien moralles sans pallier, ,
Et George aussi l'avanturier.

Dentes je mectz en ma rubriche
Pource que son sens est moult riche,
D'enfer parle et de paradis :
Théologie est moult en ses dictz.

Aussi Petrarque Florentin
Bon facteur vulgaire et latin,
Jean Bocace n'est des derniers
Maints livres a fait singuliers.

Seraphin, natif d'Ytalie,
Etoit de bonne poésie ;
Glaume Loris fit le romant
De la Rose subtilement.

Avecques maistre Jehan de Mun.
Mais point n'est utile au commun,
Comme témoigne Jehan Gerson,
Qui des vertus avoit le son.

Quant au regard de Pathelin,
Trop praticqua son pathelin.

« PoprzedniaDalej »