Obrazy na stronie
PDF

damnés à mort par le tribunal révolutionnaire. — Confédération nationale, ou description de ce qui a précédé, accompagné et suivi cette auguste céré

monie. — Petit Dictionnaire des grands hommes et des grandes choses qui ont rapport à la révolution, 1790. — Supplément au nouveau Dict. franç. ou les

bustes vivans du sieur Curtius, 1790, in-8, br. 10-»

668 MoRT de Louis XVI, tragédie, suivie de son testament et ' d'une lettre à son confesseur. Paris, 1796. — La mort de Marie-Antoinette d'Autriche, reine de France, tragédie en cinq actes et en vers, faisant suite à la mort de Louis XVI. Paris, 1797. - Les adieux de Marie

(o Thérèse-Charlotte de Bourbon ; Almanach pour l'année 1796, contenant, etc., par d'Albins. Basle, 1796, · in-8, bas., fil., portraits. : . - - i , o. . - J)

669 MoRT de Louis XVI, tragédie en trois actes. -- Le martyre de Marie-Antoinette d'Autriche, reine de France, tragédie en cinq actes, suivi dutestament de Louis XVI et d'une pièce à la Sainte-Vierge pour le roi. Avec -- ( port.. Paris, s. d. in-18, br. .. : -- i . .. i . 6-» 670 MoRT (la) de Marie-Antoinette d'Autriche, reine de France, tragédie en cinq actes et en vers, pour faire - t suite à la mort de Louis XVI.Avec port.Paris, 1797, , in-18, br. . · · · · · · · · · · . , 4-» , 671 NoUvELLE assemblée des notables cocus du royaume, . , en présence des favoris de leurs épouses, Paris, 1793, in-8, br. . , . . , . · · · · · · · · · ·t ! , : 8-» Dans le même volume procès-verbal et protestations de l'as· · : semblée de l'ordre les plus nombreux du royaume. - Réponse des . » femmes de Paris au cahier de l'ordre le plusnombreux de Paris. 672 RELATIoN de ce qui s'est passé à Gembloux, depuis le , 3 février 1793, jusqu'au 27 mars de la même année. Louvain, 12 pages in-4 , br., : : i * : 6-» 673 PAssIoN et mort de Louis XVI, roi des Juifs et des Chrétiens.A Jérusalem, it90, in-s, br., gravuré 4-50 : | " 1 : " ' • , , , , , : - 2 , t ,

[ocr errors]
[ocr errors]
[graphic][subsumed][ocr errors][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed][ocr errors]

Table des articles contenus dans le numéro 9 du Bulletin du Bibliophile, série.

[graphic]

révolutionnaire. 399 Nouveaux mélanges tirés d'une petite bibliothèque, par Charles Nodier. (Suite.) - 420. Variétés littéraires. 426 | | · • · · , · · · · , tq i

[merged small][ocr errors][merged small][merged small]

' } .

· Le rapport dont nous donnons ici une réimpression exacte et complète, est un des monumens littéraires les plus curieux de l'époque révolutionnaire de 1793. Écrit pour la Convention nationale et par son ordre, par l'un des plus fervens apôtres de la révolution, dont l'opinion républicaine se montre partout avec autant de franchise que d'énergie, ce morceau d'éloquence officielle se trouve être naturellement le tableau le plus vrai et le plus historiquement authentique des fureurs sauvages de cette multitude égarée, ignorante et fanatique, qui s'étoit attribué la mission de régénérer la France, et qui semblait croire, à en juger par ses actes, qu'il n'y avoit d'autre moyen de revenir à la civilisation, ou de retourner à la liberté, que de redescendre jusqu'à la barbarie. C'est donc ici, comme on le voit, une peinture aussi fidèle qu'animée des excès de la révolution, tracée par une main amie qu'on n'accusera certainement pas d'avoir voulu en fausser ou en exagérer les couleurs. On reconnoît, au contraire, dans le rapport de Grégoire, une conviction sincère et profonde, une indignation loyale qui ne sait admettre ni le moindre détour ni le plus léger déguisement, un langage sévère et quelquefois amer, qui ne sauroit laisser aucun doute sur la bonne foi et sur la véracité de l'écrivain.

Cette pièce mérite donc d'être tirée de l'oubli, et de prendre place parmi les plus curieux monumens d'une époque dont l'étude présente de si salutaires enseignemens à la nôtre. Nous la réimprimons ici textuellement, et dans toute son étendue, sans que nous ayons cru nécessaire d'en modifier, d'en retrancher une seule phrase, convaincus que nous sommes qu'un tableau de ce genre demande à être vu dans son originalité primitive, et que la moindre retouche auroit pour effet infaillible d'en affaiblir la couleur et d'en altérer l'ensemble.'*

G. D.

Rapport sur les destructions opérées par le vandalisme et sur les moyens de le réprimer, fait par Grégoire, au nom du comité d'instruction publique. Séance du 14 fruetilor an III (1).

Le mobilier appartenant à la nation a souffert des dilapidations immenses, parce que les fripons, qui ont toujours une logique à part, ont dit : Vous sommes la nation, et, quoique en général on doive avoir mauvaise idée de quiconque s'est enrichi dans la révolution, plusieurs n'ont pas eu l'adresse de cacher des fortunes colossales élevées tout à coup. Autrefois ces hommes vivoient à peine du produit de leur travail, et depuis longtemps, ne travaillant pas, ils nagent dans l'abondance. , C'est dans le domaine des arts que les plus grandes dilapidations ont été commises. Ne croyez pas qu'on exagère en vous disant que la seule nomenclature des objets enlevés, détruits ou dégradés, formeroit plusieurs volumes. La conmission temporaire des arts, dont le zèle est infatigable, regarde comme des conquêtes les monuments qu'elle arrache à l'ignorance, à la cupidité, à l'esprit contre-révolutionnaire, qui semblent ligués pour appauvrir et déshonorer la nation. , Tandis que la flamme dévore une des plus belles bibliothèques de la république, tandis que des dépôts de matières combustibles semblent menacer encore d'autres bibliothèques, le vandalisme redouble ses efforts. Il n'est pas de jour où le récit de quelque destruction nouvelle ne vienne nous affliger : les lois conservatrices des monuments étant inexécutées ou inefficaces, nous avons cru devoir présenter à votre sollicitude un rapport détaillé sur cet objet. La Convention nationale s'empressera sans doute de faire retentir dans toute la France le cri de son indignation, d'appeler la surveillance des bons citoyens sur les

(1) Inséré dans le Moniteur du 9 vendémiaire an III (30 septembre 1794).

« PoprzedniaDalej »