Obrazy na stronie
PDF
ePub

tiochus.

mée , où il ordonna aux Ambassadeurs

d'Antiochus de le venir joindre. Conditions Ce fut-là que de l'avis des dix Comdu Traité missaires du Sénat , il conclut avec Anconclu entre le Peuple Ro- tiochus le Traité, dont voici les claumain & An- fes. « Le Roi ne donnera passage sur

» ses terres ni sur celles de ses vassaux, »à aucune Nation qui soit en Guerre »avec le Peuple Romain ou avec ses » Alliés : & ne lui donnera aucun se» cours de vivres ou d'argent, ni au»cun autre support , de quelque façon » que ce soit. Les Romains & leurs » Alliés en uferont de même à l'égard » d'Antiochus. Le Roi ne fera point la »Guerre aux habitans des Illes , & ne » passera point en Europe. Il abandonnnera toutes les Villes , les Campa»gnes , les Bourgs , & les Châteaux » qui sont en deça du Mont Taurus » jusqu'à la riviere d'Halys , & depuis » la Vallée du Taurus , jusques aux » sommets qui regardent la: Lycaonie. » Il sortira des Villes , Bourgs & Cam»pagnes fufdites, sans en emporter au» cunes armes ; & s'il l'avoit fait, il » aura foin de les faire reporter. Il ne » recevra dans ses Etats, ni les Soldats, » ni les autres sujets du Roi Eumenes,

[ocr errors]
[ocr errors]

Si quelques citoyens des Villes qu'on « lui a retranchées , sont ou à la Cour,« ou dans quelque autre partie de son « Royaume , ils auront soin de revenir« à Apamée avant certain jour qui sera « fixé. Ceux des sujets d'Antiochus qui« se trouvent parmi les Romains ou « leurs Alliés auront la liberté d'y.« rester , ou de retourner dans leur pa

“ trie à leur choix. Le Roi rendra aux « Romains & à leurs Alliés, les esclaves, les prisonniers , & les transfuges « qu'il aura à eux. Il livrera tous les « élephans qu'il a , & n'en aura point « d'autres en leur place. Il livrera tous « ses Vaisseaux de Guerre avec toute leur attirail , & ne pourra conserver « que

dix Bâtimens de trente rames aux plus : il n'employera aucun Vaisseau « rond dans les Guerres où il sera l'a.« gresseur. Il ne navigera pas au-delà « des promontoires de Calycadne ou « de Sarpedon , fi ce n'eft pour transporter plus loin l'argent, le tributour les ôtages qu'il devra fournir, ou les « Ambaffadeurs qu'il aura dépêchés. Il « ne levera point de Soldats parmi les « Nations qui seront soumises au Peu-« ple Romain, & ne recevra point ceux « qui se presenteront volontairement «

» pour servir dans ses armées. Les Rhos » diens & leurs Alliés conserveront les » maisons & autres édifices qui leur » appartiennent dans les Etats d'Antio»chus sur le même pied qu'ils les pos» sedoient avant la Guerre. On aura la » liberté de poursuivre le payement des » sommes qui se trouveront dûës, com» me de rechercher & de reconnoître » les effets dont on aura été dépouillé » & d'en demander la restitution. Si » quelques-unes des Villes qu'Antio» chus doit rendre , se trouvent entre » les mains de ceux à qui il les auroit » données, il aura soin d'en faire sortir » les Garnisons , & de les remettre à » ceux à qui elles appartiennent. Il » payera au Peuple Romain , en douze vans , & en douze payemens égaux, » douze mille talens Attiques d'argent » de bon aloi, dont chacun pesera qua» tre-vingt livres , au poids des Ron mains, & cinq cens quarante mille » boisseaux de froment: & au Roi Eu» menes, dans l'espace de cinq ans, trois » cens cinquante talens ; & cent vingt» sept autres pour le bled qu'il lui doit, » suivant l'estimation qu'il en a faite » lui-même. Il donnera aux Romains > vingt ôtages qu'il changera tous les

trois ans , & qui ne pourront être au- «
deffous de dix-huit ans, ni au-dessus <<
de quarante-cinq. Si quelques Alliés «
du Peuple Romain déclarent les pre a
miers la Guerre à Antiochus , il aura «
"la liberté de se défendre & de repous-<<
ser la force par la force , à condition «
cependant de ne s'emparer d'aucune «
Ville , soit par droit de conquête, soit «
par une reddition volontaire. Les deux «
partis termineront leurs démêlés , our
à l'amiable , ou par la voye des ar-«
mes , s'ils l'aiment mieux. On ajoûta
à ces conditions qu'Annibal Cartha-k
ginois, Thoas Etolien , Mnafima-
chus Acarnanien, Eubulida & Philon«
tous deux de Chalcis , seroient livrés co..
aux Romains. » On se réserva d'ajou-
ter ou de retrancher à ce Traité ce
qu'on jugėroit à propos , fans que ces
changemens pussent lui donner aucune
atteinte, ou le rendre nul.
Le Conful confirma ce Traité

par ferment au nom des Romains, & envoya Q. Minucius Thermus , & L. Manlius , qui par hazard étoit revenu du païs des Oroandes , . Antiochus pour lui faire prêter le même ferment : & il écrivit à Q. Fabius Labéon, Commandant de la Flotte de s'en aller in

[ocr errors][ocr errors]

ceflamment à Patares, pour rompre ou brûler les Vaisseaux du Roi qui étoient dans ce Port. Fabius partit d’Ephese, & étant arrivé à Patares , y mit en piéces, ou brûla cinquante Vaisseaux couverts. Par le même moyen il reprit Termesle dont les habitans effrayés de l'arrivée de sa Flotte , lui ouvrirent les portes. Aussi-tôt il passa à travers des Ines de la Lycie dans la Grece , ayant ordonné à ceux qui restoient à Ephese, de le suivre : & s'étant arrêté quelques jours à Athenes , en attendant que

le reste des Galeres vint d'Ephefe au

Pyrée , il ramena toute sa Florte en Decrets & Italie. Cn. Manlius ayant reçû les Eléau sujet des phans qu'Antiochus lui devoit remetRois & Villes tre , & en ayant fait present à Eume

nes, s'appliqua à connoître la situation des Villes dans lesquelles les derniers troubles avoient apporté beaucoup de changement. Le Roi Ariarathes fut déchargé d'une partie de la fomme à laquelle il avoit été taxé , & reçû dans l'amitié du Peuple Romain , en faveur du mariage qu'Eumenes venoit de contracter avec sa fille. A l'égard des Villes dont nous venons de parler , lorsque chacune eût expliqué fes raisons, les dix députés de Rome les traiterenç

« PoprzedniaDalej »