Z wnêtrza ksi±¿ki

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Wybrane strony

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 351 - Il lui répondit : Vous aimerez le Seigneur votre Dieu de tout votre cœur, de toute votre âme, de toutes vos forces et de tout votre esprit , et votre prochain comme vous-même.
Strona 321 - Notre Père qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive, que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel...
Strona 449 - Ceux que nous voyons chrétiens sans la connaissance des prophéties et des preuves ne laissent pas d'en juger aussi bien que ceux qui ont cette connaissance. Ils en jugent par le cœur, comme les autres en jugent par l'esprit.
Strona 164 - Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu.
Strona 414 - Certainement rien ne nous heurte plus rudement que cette doctrine ; et cependant, sans ce mystère, le plus incompréhensible de tous, nous sommes incompréhensibles à nous-mêmes. Le nœud de notre condition prend ses replis et ses tours dans cet abîme ; de sorte que l'homme est plus inconcevable sans ce mystère que ce mystère n'est inconcevable à l'homme.
Strona 397 - Et si Rome demande une vertu plus haute, Je rends grâces aux Dieux de n'être pas Romain, Pour conserver encor quelque chose d'humain.
Strona 395 - Pharisiens hypocrites ! car vous courez la mer et la terre, pour faire un prosélyte ; et quand il l'est devenu, vous le rendez digne de la géhenne deux fois plus que vous.
Strona 427 - Car toutes les fois que vous mangerez ce pain , et que vous boirez ce calice , vous annoncerez la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne.
Strona 451 - Or, voici la cause de la condamnation ; c'est que la lumière est venue dans le monde, et que les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises.
Strona 207 - Voilà néanmoins le point essentiel de la séparation de toute branche d'avec l'ancienne tige. Tout ignorant qui sent son ignorance doit avoir horreur de commencer par cet acte de présomption. Il cherche une autorité qui le dispense de faire cet acte présomptueux , et cet examen dont il est incapable. Toutes les nouvelles sectes , suivant leur principe fondamental, lui crient: Lisez, raisonnez, décidez. La seule ancienne...

Informacje bibliograficzne