Dissertation historique et dogmatique, sur l'indissolubilité absolue du mariage, et le divorce

Przednia ok³adka
chez Monmon, 1804 - 110
0 Recenzje
Nie weryfikujemy opinii, ale staramy siê wykrywaæ i usuwaæ fa³szywe tre¶ci

Z wnêtrza ksi±¿ki

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Wybrane strony

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 6 - N'avez-vous point lu que celui qui créa l'homme » dès le commencement les créa mâle et femelle ? et qu'il dit : Pour cette » raison, l'homme abandonnera son père et sa mère, et il s'attachera à » sa femme, et ils seront deux dans une seule chair.
Strona 6 - Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l'homme donc » ne sépare pas ce que Dieu a joint.
Strona 109 - ... et des apôtres : que le lien du mariage ne peut être dissous pour le péché d'adultère de l'une des parties ; et que ni l'un ni l'autre, non pas même la partie innocente, qui n'a point donné sujet à l'adultère, ne peut contracter d'autre mariage pendant que l'autre partie est vivante...
Strona 8 - C'est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes ; mais il n'en était pas ainsi au commencement.
Strona 6 - Jésus pour le tenter, et lui dirent : Est-il permis à un homme de renvoyer sa femme pour quelque cause que ce soit?
Strona 109 - Si quelqu'un dit que l'Église est dans l'erreur quand elle enseigne, comme elle a toujours enseigné, suivant la doctrine de l'Évangile et des apôtres : que le lien du mariage ne peut être dissous pour...
Strona 9 - C'est à cause de la dureté de votre cœur , que Moïse vous a permis de renvoyer vos femmes ; mais cela n'a pas été ainsi dès le commencement. Aussi , je vous déclare que quiconque renvoie sa femme, si ce n'est pour cause...
Strona 1 - Le mariage doit son institution à la nature , sa perfection à la loi , sa sainteté à la religion. Comme une union instituée par la nature , il consiste dans la foi mutuelle , dans le consentement libre et volontaire que les parties se donnent réciproquement. Comme une obligation civile...
Strona 34 - De his etiam requisivit dilectio tua, qui interveniente repudio alii se matrimonio copularunt, quos in utraque parte adulteros esse manifestum est. Qui vero vel uxore vivente, quamvis dissociatum videatur esse conjugium, ad aliam copulam festinarunt, neque...

Informacje bibliograficzne