Lettres de Pierre Des Noyers secrétaire de la reine: de Pologne Marie-Louise de Gonzague ... pour servir a l'histoire de Pologne et de Suède de 1655 a 1659

Przednia ok³adka
B. Behr, 1859 - 587
 

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Spis tre¶ci


Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 390 - Je ne sais si vous aurez vu la très humble et très importante remontrance au roi sur la remise des places maritimes de Flandre entre les mains des Anglais.
Strona 377 - Les contemporains ont rendu hommage à son habileté, et à sa douceur insinuante. Des Noyers, secrétaire de la reine de Pologne, disait de lui dans une lettre de janvier 1658 : « C'est un fort bon homme, fort adroit, qui fait les choses sans qu'il paroisse qu'il y touche, qui ne contredit pas, qui cherche des détours et prend son temps7.
Strona 559 - Il n'y réussira pas; il n'y est pas ainré des ministres, les ayant tons accusés al clettore d'être pensionnaires de l'empereur, sans pouvoir rien prouver; ce qu'il ne faudrait pas qu'un professeur de mathématiques fît. De plus. aux moindres contradictions de l'électeur, on dit qu'aussi il en venait aux menaces, ce que l'autre trouvait très mauvais. Les susdits ministres se louent bien plus de l'adresse et de la douceur avec laquelle agit M, de Lumbres, qui ne désoblige jamais. Vous me dites...
Strona 492 - Noyers le 20 février i659, s'il est vrai que l'empereur a défendu à ceux de sa cour de se vêtir à la française ? Je sais positivement que le défunt l'avait fait, et que même on n'osait parler français dans son antichambre ; mais hors de là on reprenait l'habit et la langue française, qui est assez universelle à Vienne. Je n'ai point ouï dire que celui-ci ait renouvelé cette défense
Strona 446 - Et pourtant, e da cosi poco, il ne peut s'appliquer à rien. ll n'a jamais en sa vie lu un livre entier. Il aime à être seul, hormis ses familiers qui sont tous de sa nature, c'est-à-dire, gens sans esprit. Jamais personne n'a été plus enclin alle donne que lui , et pourtant il est quasi impuissant ; sa qualité les débauche toutes, et personne cependant...
Strona 418 - Altesse l'électeur est prince curieux de toutes les belles choses; il aime et connaît les beaux tableaux, la chimie, les machines, et s'y applique et les entend ; il fait étudier des gens sur des points qui lui plaisent de la jurisprudence et des mathématiques, et puis les fait discourir devant lui, et cela tous les jours régulièrement...
Strona 45 - Monsieur mon frère, je suis heureusement arrivée ici, où j'ai trouvé la permission et l'ordre de Sa Sainteté de me déclarer ce que je suis; il ya longtemps...
Strona 187 - Je n'ai pas le temps de vous en dire davantage. Je finis en vous baisant les mains, et vous assurant que je suis, Monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur.
Strona 45 - Je me suis estimée heureuse de lui obéir, et j'ai préféré cette gloire à celle de régner sur ces puissants Etats que vous possédez. Vous devez aimer cette action quand même vous croiriez que j'ai mal choisi puisqu'elle vous est si utile et glorieuse. Je vous proteste pourtant que je n'ai point changé le sentiment d'amitié que j'ai toujours eu pour vous ni l'amour que je dois à la Suède. Je le conserverai autant que ma vie...
Strona 128 - ... empêché, et maintenant elle s'en repent. La reine veut que je lui envoie la nativité que vous m'avez envoyée, elle voulait que je vous écrivisse de la lui donner, mais je lui ai dit que vos chiens ne courraient pas ensemble ; elle m'a demandé si on ne pouvait vous raccommoder; j'ai dit que la chose n'était pas aisée. J'écris pourtant à M. Morin la proposition que la reine m'en n faite en lui redemandant copie du jugement de cette revol.

Informacje bibliograficzne