Obrazy na stronie
PDF
ePub
[ocr errors]

© U V R E S

ANTOINE ARNAULD,

[ocr errors]

STOR LITERARI
DE MESSI RE
DOCTEUR DE LA MAISON ET SOCIÉTÉ
DE SO R B O N N E.

TOME CINQUIEME.
Contenant les Nombres I, II III de la premiere Classe.

A PARIS, & fe vend à LAUSANNE,
Chez SIGISMOND D’ARNA Y & COMPAGNI E.

M. DCCLXX VI.

3949

[ocr errors]
[ocr errors]

EUR!

>

(11.)

'T

PR É F A CE HISTORIQUE ET CRITIQUE

Sur les ouvrages de M. Arnauld, contenus dans ce volume.

A ,R TICLE P R E MI E R.

Réflexions, ou Paraphrafe, sur le Psaume CXXXVI. Super Alumina Baby

lonis , &c. (1. Claffe, N°. 1. ). IL

L seroit à souhaiter que M. Arnauld eût expliqué, ou paraphrasé, tous les Pfeaumes. Quelle lumiere n'étoit-il pas capable de répandre sur ces divins cantiques? Nous en jugeons par la seule paraphrase qui est venue à notre connoiffance, & qui est probablement l'unique, : c'est celle du Pseaume 136. Il y a lieu de croire que l'auteur ne l'avoit composée que pour s'édifier lui-même. Feu M. Girard de Villethierri , de qui nous avons un grand nombre de livres de morate & de piété, destinés à instruire les différents états de la vie , ayant vu cette paraphrase entre les mains mêmes de M. Arnauld, qui le connoissoit & eftimoit, la lui demanda, l'obtint, & l'inséra dans son ouvrage intitulé le Cbrétien étraiger sur la terre (a). Il n'en donna cependant qu'une partie ; peut - être n'en avoit-il pas vu davantage. Nous donnons l'écrit complet, d'après un manuscrit où M. Arnauld en est expressément déclaré l'auteur. On y trouvera d'excellentes réflexions sur les épreuves, les persécutions , & divers autres sujets également intéressants, qui y sont tous traités avec cette force & cette liberté qu'on a toujours admirées dans l'auteur.

ARTICLE IL

Histoire, ou Concorde, des quatre Évangiles. (I Clafle. No. 11.) I. Nous donnons, après cette paraphrase , l'Histoire e la Concorde des Évasigiles. On n'a jamais douté qu'elle ne fût de M. Arnauld. On fait que cette * Concorde

latine. forte d'ouvrages, qui demande beaucoup d'attention & de justesse d'esprit, conliste à mêler & à fondre ensemble les textes des quatre Evangélistes, pour en faire une histoire suivie de la vie de Jesus Chrilt. M. Arnauld y a ajouté quelques notes , pour concilier les contradictions apparentes qui se trouvent entre les Évangélistes. Ce fut M. le Maître de Sacy qui con feilla de composer un ouvrage sur ce plan. Persuadé que la lecture de l'Ecriture Sainte doit être la base & le fondement de toutes les études écclésiastiques, il ir Gittoit en particulier, comme tous les autres Théologiens de Port-Royal, sur l'utilité de faire celle du Nouveau Testament dans la Concorde , afin de se former une julte

(a) Hift. de P. R. Par M. Besoigne. T. V, p. 450, 461.

Ecriture-Sainte. Tome V.

II

PRÉF, A CE. idée du ministere du Sauveur du monde. On goûta son projet, on en sentit les avantages ; & M. Arnauld fut" prié de le remplir. Il y travailla à Port-Royal des Champs, où il s'étoit retiré vers 1614, à l'occasion des premiers troubles excités par les adversaires du livre de la Fréquente Cornmunion. Il fut aidé dans ce travail par François Baudry de Saint Gilles d'Ajou, Gentilhomme du Poitou, qui touché par la lecture du livre de la Préquente Communion, avoit choisi le même lieu pour sa retraite. Il étoit d'autant plus capable de seconder M. Arnauld, 'qu'il avoit fait de très bonnes études, qu'il favoit la langue grecque , & qu'il avoit fuivi avec succès en Sorbonne, le cours des études de Théologie pendant trois ans. (a)

Cette Concorde fut d'abord-composée en latin. Il y en a qui datent la premiere édition de 1651 (6). Nous la croyons de 1653, à Paris, chez Charles Savreux : l'approbation des Docteurs, au- nombre de trois , étarit du 23 Juin de la même année. Savreux en donna une seconde édition, aufli en latin, en -1660. Celle-ci est corrigée & augmentée par l'auteur : antior, emendatior & ornatior. Dans le privilege, accordé pour cette seconde édition le 10 Décembre 1659, on attribue l'ouvrage à M. A. B. Docteur en Théologie, par où on a pré tendu cacher , ou désigner, la personne de M. Antoine Arnauld, de qui il est incontestablement. Guillaume Desprez le fit réimprimer en 1678, ou du moins il y mit un nouveau frontispice. Il en avoit paru une troisieme ou quatrieme édition, entiérement conforme à la seconde, en 1675 ; à Louvain , chez Adrien de Witte, avec l'approbation du fameux Licencié és Droits y Nicolas Dubois, Censeur des livres , & le privilege de Charles II, Roi d'Espague Owen fit une cinquieme à Anvers en 1689; & enfin'une fixieme à Liege en 1701", chez Broncart ; quoique dans le titre elle ne soit donnée que pour la quatrieme. Le

Pere le Long cite ces éditions dans fa Bibliotheque facrée. (c) Concorde II. M. Arnauld traduisit lui-même cette Concorde. Néanmoins dans la prefrancoise. miere édition de cette traduction, donnée en 1669, à Paris chez Saurenx , les

fix Docteurs qui l'ont approuvée, en désignent l'auteur par ces lettres initiales L. D. M. Leur approbation est du 28 Août 1669. Dans une seconde édition, qui fuivit celle-ci de près, qui est corrigée & augmentée des notes e explications de la Concorde latine, le nouvel Éditeur dit en propres termes, dans la courte préface qu'il y a ajoutée, que cette traduction et de M. Arnauld. La même édi. tion se trouve dans le troisieme3 tome de la Bible en latin & en françois imprimée à Liege en 1701, en trois volunies in. folio. Elle est conforme à la seconde édition. Les autres sont celles de Foppens à Bruxelles 1700, & de Guil. laume Desprez & J. B. des Essarts, à Paris 1712. Le texte de celle de Foppens est le même que celui de la premiere édition L'Éditeur y a ajouté les notes de la seconde, & une préface particuliere , différente de celle qu'on lit dans les éditions antérieures. Le texte de celle de Paris 1712, eft copié sur la seconde édition, avec les notes, les explications & la préface, traduites de la Concorde latine. Mais on n'y trouve pas la traduction des extraits de S. Augustin, de S. Jérôme, & de S. Chrysostome, fur l'autorité, le nombre , les écrits & l'accord des Évangélistes. Enfin on a cette Concorde', en latin & en françois , dans le tome troileme de la Bible imprimée à Paris 1717, in-folio. On y a mis la préface de M. Arnauld, avec quelques changements; & l'on en a retranché, fans qu'on en voie la raison, les articles LX, X,& XL

[ocr errors]

(a) Hist. de R. P. en fix vol. T. IV. p. 107.
(b) Ibid. T. V. p. 450.

(c) Biblioth. facra , in-folio, page 449, col. feconde.

« PoprzedniaDalej »