Traité de mécanique céleste, Tom 2

Przednia ok³adka
 

Co mówi± ludzie - Napisz recenzjê

Nie znaleziono ¿adnych recenzji w standardowych lokalizacjach.

Inne wydania - Wy¶wietl wszystko

Kluczowe wyrazy i wyra¿enia

Popularne fragmenty

Strona 147 - ... centimètres de hauteur. Au moyen de cette valeur, il sera facile de traduire en mètres toutes les mesures précédentes, et généralement celles qui sont exprimées en toises. Quelle que soit la figure de la Terre, on voit par les observations que, dans chaque hémisphère, les degrés vont en diminuant des pôles à l'équateur, ce qui exige une augmentation correspondante dans les rayons terrestres, et par conséquent un aplatissement dans le sens des pôles. Pour le faire voir, concevons,...
Strona 64 - ... cas même où il y aurait des pertes de mouvement brusques et finies dans un instant. Ainsi lorsqu'après un grand nombre d'oscillations la masse fluide prendra un mouvement de rotation uniforme autour d'un axe fixe, cet axe sera perpendiculaire au plan dont nous venons de parler, qui sera celui de l'équateur, et le mouvement de rotation sera tel que la somme des aires décrites, pendant l'instant dt , par les molécules projetées sur ce plan, sera la même qu'à l'origine du mouvement: nous...
Strona 147 - Pérou , rapportée à la température de seize degrés et un quart du thermomètre à mercure divisé en cent degrés , depuis la température de la glace fondante , jusqu'à celle de l'eau bouillante sous une pression équivalente à celle d'une colonne de mercure , de soixante et seize centimètres de hauteur.
Strona 167 - Saturne est environné sont, par conséquent, des solides irréguliers d'une largeur inégale dans les divers points de leur circonférence, en sorte que leurs centres de gravité ne coïncident pas avec leurs centres de figure. Ces centres de gravité peuvent être considérés comme autant de satellites qui se meuvent autour du centre de Saturne, à des distances dépendantes des inégalités des anneaux, et avec des vitesses angulaires égales aux vitesses de rotation de leurs anneaux respectifs.
Strona 128 - Cependant, avant que de renoncer entièrement à la figure elliptique, il faut déterminer celle dans laquelle le plus grand écart des degrés mesurés est plus petit que dans toute autre figure elliptique et voir si cet écart est dans les limites des erreurs des observations. J'ai donné dans nos Mémoires de...
Strona 81 - ... rotation et à l'attraction des corps extérieurs au sphéroïde. Mais si l'on conçoit au centre du sphéroïde une force finie dépendante de la distance, son action sur les molécules placées à la surface du fluide dépendra de la nature de cette surface, et, par conséquent, N dépendra de y. Ce cas est celui d'une masse fluide homogène qui recouvre une sphère d'une densité différente de celle du fluide; car on peut considérer cette sphère comme étant de même densité que le fluide,...
Strona 52 - ... lorsque l'on a son expression en série , pour les deux cas où le point attiré est situé sur le prolongement de l'axe du pôle ou dans le plan de l'équateur. Cette considération, qui simplifie beaucoup la recherche dont il s'agit, étant appliquée à l'ellipsoïde, fournit une nouvelle démonstration du...
Strona 119 - Lorsque la Terre est un solide de révolution, la ligne géodésique est toujours dans le plan d'un même méridien; elle s'en écarte si les parallèles ne sont pas des cercles; l'observation de cet écart peut donc nous éclairer sur ce point important de la théorie de la Terre. Reprenons l'équation...
Strona 144 - Méchain , en déduit -^ pour l'ellipticité de la terre , aplatissement qui, ainsi que l'observe l'auteur, ne peut subsister ni avec les phénomènes de la pesanteur , ni avec ceux de la précession et de la nutation ; car ces phénomènes ne permettent pas de supposer à la terre un aplatissement plus grand que dans le cas de l'homogénéité, ou au dessus de ^5-5 et l'extrême précision qu'ont apportée dans leurs opérations les habiles astronomes que nous avons nommés, ne permet pas d'attribuer...
Strona 116 - Dans ces équations, ds doit être supposé constant; car il est clair que le prolongement de ds rencontre le pied de la verticale suivant laquelle on le plie, à un infiniment petit près du quatrième ordre. Voyons quelles lumières peuvent donner, sur la figure de la terre, les mesures géodésiques faites, soit dans le sens des méridiens, soit dans le sens perpendiculaire aux méridiens. On peut toujours concevoir un ellipsoïde tangent à chaque point de la surface terrestre, et sur lequel...

Informacje bibliograficzne