Obrazy na stronie
PDF
ePub

Ec qui porte d'un fils le sacré caractère.

SEMIRAMIS Se jettant à genoux.
Ah! je fus sans pitié : sois barbare à ton cour;
Sois le fils de Ninus en m'arrachant le jour ;
Frappe. Mais, quoi! tes pleurs se mêlent à mes

larmes !
O Ninias! ô jour plein d'horreurs & de char-

mes!...
Avant de me donner la mort que tu me dois,
De la nature encor laisse parler la voix ;
Souffre au moins que les pleurs de ta coupable

mere
Arrosent une main si fatale & fi chere.

NINI AS.
Ah! je suis votre fils , & ce n'est pas à vous,
Quoique vous ayez fait, d'embrasser mes ge-
Ninias vous implore , il vous aime ; il vous jure
Les plus profonds respects & l'amour la plus

pure.
C'est un nouveau sujet plus cher & plus soumis;
Le Ciel est appaisé, puisqu'il vous rend un fils;
Liyrez l'infame Allur au Dieu qui vous pardon-

[ocr errors]

noux

ne.

Je les ai

SÉMIR A MIS.
Reçois pour te venger , mon sceptre, ma Coua

ronne;
trop

souillés.
NINI AS.

Je veux tout ignorer,
Je veux avec l'Asie encor yous admirer,

SÉMIRAMIS,
qui porce d'un fils le facré caractere,
SÉMIRAMISJe jettant à genoux.
je fus sans pitié : fois barbare å ton rour;
le fils de Ninus en m'arrachant le jour;
ppe. Mais, quoi! res pleurs se mêlent a mes

larmes !
inias! ô jour plein d'horreurs & de char-

mes!...
nt de me donner la mort que tu me dois,
a nature encor laisse parler la voix ;
tre au moins que les pleurs de ta coupable

SÉMIR A MIS. Non, mon crime est trop grand.

NINIAS.

Le repentir l'efface, SEMIRAMIS. Nipus 'a commandé de régner en ma place: Crains ses mânes vengeurs.

NINIAS.

Ils seront artendris Des remords d'une mere & des larmes d'un fils. Ocane, au nom des Dieux, ayez soin de ma

mere, Et cachez comme moi cet horrible mistere.

Fin du quatriéme Ade.

mere
fent une main li farale & fi chere,

NINI AS
e luis votre fils, & ce n'est pas à vous,
ue vous ayez fait, d'embraller mes ge-

noux,
vous implorė, il vous aime; il vous jure
us profonds respects & l'amour la plus

pure.
a nouveau sujet plus cher & plus soumis;
eft appailé, puisqu'il vous rend un fils ;
'infame Allur au Dieu qui vous pardon-

ne.

SÉMIR AMIS. our te venger, mon fceptre, ma Cove ronne;

trop fouillés.

NINI AS.

Je veux tout ignorer, vec l'Alie encor yous admirer,

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][merged small]

ACTE V.

S CE N E I.
SÉMIRAMIS, OTANE.

OTANE.
SONGEZ qu’un Dieu propice a voulu prévenit
Cet effroyable hymen dont je vous vois frémir;
La nature étonnée à ce danger funeste,
En vous rendant un fils, vous arrache à l'inceste.
Des oracles d'Ammon les ordres absolus,
Les infernales voix, les mânes de Ninus,
Vous disoient que le jour d'un nouvel hymenée
Finiroir les horreurs de votre destinée :
Mais ils ne disoient pas qu'il dût être accompli;
L'hymen s'est préparé, votre sort est rempli;
Ninias vous révère : un secret sacrifice
Va contenter des Dieux la facile justice:
Ce jour si redouté fera votre bonheur.

SÉMIRAMIS.
Ah! le bonheur, Otane, est-il fait pour mon

caur ?
Mon fils s'est attendri; je me flatte , j'espère
Qu'en ces premiers momens la douleur d'une
Parle plus hautement à ses sens oppresses,
Que le sang de Ninus & mes crimes passés ;
Mais peut-être bien-tôt, moins tendre & plus

sévère,
Il ne se souviendra que du meurtre d'un pere;.

Oi Ce

mere

[ocr errors]

ACTE V.

SCENE I
SÉMIRAMIS, OTANE.

OTANE.

dre;

Ο Τ Α Ν Ε.
Que craignez-vous d'un fils ? Quel noir preffens

ciment ?

SÉMIR A M I S.
La crainte suit le crime, & c'est son châtimenta
Le détestable Assur sçait-il ce qui se passe?
N'a-t-on rien attenté? Sçait-on quel est Arzace?

ΟΤ Α Ν Ε.
Non; ce secret rerrible est de tous ignore;
De l'ombre de Ninus l'oracle est adoré :
Les esprits consternés ne peuvent les compren-
Comment servir son fils ? pourquoi venger foarte

cendre?
On l'ignore; on se tait. On attend ces momens
Où, fermé sans réserve au reste des vivans,
Ce lieu saint doit s'ouvrir pour finir tant d'al-

larmes :
Le peuple est aux Aurels, yos soldats sont en
Azéma pâle, errante, & la mort dans les yeux,
Veille autour du combeau, leve les mains aux

cieux :
Ninias est au Temple , & d'une ame éperdu
Se prépare à frapper sa victime inconnue:
Dans ses sombres fureurs Allur enveloppé,
Rassemble les débris d'un parci dissipé;
Je ne sçai quels projets il peur former encorca

SÉMIR A MIS
Ah! c'est trop ménager un traître que j'abhorre;
Qu'Allur chargé de fers en vos mains loiç remis;

armes :

angez qu'un Dieu propice a voulu prévenir
effroyable hymen dont je vous vois frémir;
zarure étonnée à ce danger funeste,
ous rendant un fils, vous arrache à l'inceste.
pracles d'Ammon les ordres ablolus,
ofernales voix, les mânes de Ninus,
disoient que le jour d'un nouvel hymenée
vie les horreurs de votre destinée :
ils ne disoient pas qu'ildúc être accompli;
jen s'est préparé, votre forrest rempli;
s vous révére : un secret facrifice
ztenrer des Dieux la facile justice:
hi redouté fera votre bonheur,

SÉMIRAMIS
bonheur, Orane, est-il fait pour mon
s s'est attendri; je me farce, j'espere
es premiers momens la douleur d'une
us hautement à ses sens oppreslés,

de Ninus & mes crimes pallés;
it-être bien-côr, moins tendre & plus.
févère,

dra que du meurtre d'un pères.

cour?

mere

ing

[ocr errors]

Otane, allez livrer le coupable à mon fils.
Mon fils appaisera l'éternelle justice,
En répandant, du moins, le sang de mon com-

plice.
Qu'il meure; qu'Azéma rendue à Ninias,
Du crime de mon régne épure ces climats.
Tu vois ce caur , Ninus, il doit te satisfaire;
Tu vois du moins en moi des entrailles de mere.
Ah! qui vient dans ces lieux à pas précipités ?
Que tout rend la terreur à mes sens agités !
200000000000000000000000

SCE NE II.
SEMIRAMIS, AZÉMA, OTANE.

A ZÉ MA.
Madame, pardonnez fi fans être appellée,
De' mortelles frayeurs trop justement troublée,
Je viens avec transport embrasser vos genoux.

SÉMIRAMIS.
Ab! Princesse , parlez ; que me demandez-vous?

AZ É MA.
D'arracher un héros au coup qui le menace;
De prévenir le crime, & de sauver Arzace.;

SÉMIR AMIS..

[ocr errors]

Arzace? lui? quel crime?

AZÉMA.

Il devient votre époux ;; Ii'me trahit à n'importe , il doit yiyre pour vouse

« PoprzedniaDalej »