Obrazy na stronie
PDF
ePub

27PR 1965

PRÉFACE.

Un grand nombre d'éditions du Manuel de l'Archiconfrérie du Très-Saint et Immaculé Cœur de Marie pour la Conversion des Pécheurs ont été mises au jour et épuisées en moins de neuf années. Elles se composaient de plus de soixante mille exemplaires qui se sont écoulés pendant ce laps de temps. Dans quarante diocèses de notre France, au moins, on a mis au jour des Manuels abrégés dont les éditions, tirées à cinq et six mille exemplaires, ont été épuisées en deux et trois mois, circonstance qui a obligé partout à recourir à de nouveaux et de nombreux tirages. Cette consommation, inouïe jusqu'à ce jour dans les fastes de la librairie, est un témoignage éclatant du retour sincère de notre patrie aux principes de la religion catholique, qui fit sa gloire et son bonheur, et dont l'oubli et l'abandon l'ont accablée depuis soixante ans de tant de calamités, de tant de désastres.

Le Manuel a été traduit dans toutes les langues de l'Europe, excepté celles de Suède et de Danemarck : ces traductions ont été répétées plusieurs fois et à un grand nombre d'exemplaires. Nous en connaissons une, allemande, qui a produit plus de cinquante mille exemplaires. Il a été traduit dans presque toutes les langues, les idiomes qui se parlent en Asie, et les vénérables Vicaires Apostoliques, les missionnaires qui régissent et cultivent ces contrées, nous écrivent souvent que sa lecture fait, en ranimant leur foi, la consolation des chrétiens de ces régions.

Dieu a donc, dans son adorable miséricorde, répandu ses bénédictions sur ce pauvre petit livre, malgré tous

a

les défauts dont sa composition fourmille. C'est cette considération et la reconnaissance qu'elle nous imprime, c'est le désir de le rendre moins indigne de l'attention de ses lecteurs qui nous portent à en donner une nouvelle édition par laquelle nous le refondrons entièrement et le rendrons plus actuel par les additions que nous y avons insérées.

Avons-nous atteint notre but? Nos lecteurs en jugeront. Nous confions ce petit livre à leur piété; nous le recommandons pour sa forme à leur indulgence, et nous les prions de ne pas oublier devant Dieu et de recommander à la protection de la très-sainte Vierge Marie le pauvre prêtre qui l'a écrit et qui a un si grand besoin de la miséricorde divine.

CONSECRATION.

Auguste et très-sainte Vierge, glorieuse Mère de JésusChrist mon Sauveur, Souveraine du ciel et de la terre, dont la puissance ne s'exerce que par les bienfaits et les actes de la divine miséricorde, daignez agréer l'hommage que je dépose humblement à vos pieds. Bénissez, protégez ce petit livre que l'amour pour la plus tendre des mères, la reconnaissance pour les grâces infinies et sans nombre dont vous m'avez comblé, moi et mes frères, m'ont inspiré de composer. Je le consacre à l'honneur, à la gloire de votre saint et immaculé Cœur. Que tous ceux qui le liront se sentent, par votre divine influence, toujours de plus en plus embrasés de l'amour de Dieu et de la tendresse la plus grande pour vous, notre bonne et sainte Mère qu'ils se sentent sans cesse animés du désir de leur conversion et de celle de leurs frères. O vous à qui on n'a jamais rien demandé en vain, voilà la grâce que vous demande le plus humble et le plus indigne de vos serviteurs.

Nous soumettons au jugement de la sainte Église Catholique-Apostolique-Romaine, notre Mère, tout ce que nous avons écrit dans ce Manuel, et nous rétractons et corrigeons d'avance tout ce que nos supérieurs ecclésiastiques pourraient y trouver de répréhensible, et nous prions tous ceux qui en feront usage d'avoir la charité de se souvenir de nous dans leurs prières.

[ocr errors]

DE L'ARCHICONFRERIE

DU TRÈS-SAINT ET IMMACULÉ CŒUR DE MARIE.

HYACINTHE-LOUIS DE QUÉLEN, par la miséricorde divine et la grâce du Saint-Siége apostolique, Archevêque de Paris, etc.;

Vu la supplique à nous adressée par M. l'abbé Dufriche-Desgenettes, curé de la paroisse Notre-Dame-desVictoires, à Paris, tendant à ce qu'il nous plaise ériger canoniquement dans son église une pieuse Association sous le titre d'ASSOCIATION DE PRIÈRES EN L'HONNEUR DU TRÈS-SAINT ET IMMACULÉ COEUR DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE;

Après avoir apprécié le but principal de cette Association, exposé dans les articles préliminaires ci-après;

Voulant donner un nouveau témoignage de notre dévotion envers la très-sainte Vierge, favoriser de plus en plus la propagation de son culte et offrir aux fidèles de notre diocèse un nouveau moyen de manifester leur piété et leur confiance envers l'auguste Mère de Dieu;

Nous avons érigé et érigeons par ces présentes, dans l'église Notre-Dame-des-Victoires, à Paris, une pieuse Association sous le titre d'ASSOCIATION DE PRIÈRES EN L'HONNEUR DU TRÈS-SAINT ET IMMACULÉ COEUR DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE, pour obtenir, par la protection de Marie, la conversion des pécheurs.

Les statuts et règlements de cette Association nous ayant été soumis, nous les avons approuvés et approu

vons par ces mêmes lettres, pour être fidèlement suivis par les associés.

Donné à Paris, sous notre seing, le sceau de nos armes et le contre-seing du Secrétaire de notre archevêché, le seize décembre mil huit cent trente-six. + HYACINTHE, Archevêque de Paris. Par mandement de Monseigneur l'Archevêque de Paris,

MOLINIER, chanoine,

Secrétaire.

ARTICLES PRÉLIMINAIRES.

ARTICLE Ier.

Le but de cette Association est d'honorer par un acte de vénération, d'hommages et de prières le Cœur immaculé de la très-sainte Vierge Marie, mère de JésusChrist, Fils unique de Dieu, incarné par amour pour nous, et mort sur une croix pour la rémission des péchés et le salut de tous les hommes, ce Cœur admirable qui, comme principe du sang, a fourni celui dont a été formé le corps sacré de Jésus-Christ, et par conséquent son divin Cœur, lequel a été la source du sang adorable qu'il a versé pour nous; ce Cœur si brûlant d'amour pour Dieu, si rempli de tendresse et de compassion pour tous les hommes. Les associés se proposeront de lui rendre les hommages d'une religieuse vénération, comme au cœur de la Mère de leur divin Sauveur; d'une piété tendre et filiale, comme au cœur de la meilleure de toutes les mères; d'un amour, d'une confiance et d'une reconnaissance sans bornes, en retour de toutes les bénédictions et de toutes les grâces que son amour et sa puissance auprès de Dieu nous obtiennent à chaque instant de notre vie.

« PoprzedniaDalej »