Obrazy na stronie
PDF
ePub

Liparæorum insulas certatum est : unde magnus Romanis etiam prædæ fructus, sed longe amplissimus gloriæ famæque fuit. Consul assumto terrestri exercitu Segestam profectus, urbem a Poenis ad extremum spei adactam, periculo exemit : inde Macellam pugnando cepit, Amilcare nusquam occurrere auso : confirmatisque civitatum amicarum animis, æstate jam circumacta, Romam rediit.

XI. Cujus discessu res punicæ rursum efflorescere cæperunt. Primum enim ab obsidione Mutistrati, post septimum mnensem multis suorum desideratis, discesserunt Romani : deinde quum inter ipsos et auxiliares dissensione orta, seorsim a legionibus inter Paropum et Thermas castra metati socii essent; illorum vecordia utendum ratus Amilcar, improvisa irruptione supra millia quatuor occidit : neque multum abfuit, quin totus Romanorum exercitus eadem clade involveretur. Tum igitur multa iterum oppida, partim expugnata sunt ab Annibale, partim proditione capta. Quæ licet Romæ haudquaquam lætis auribus acciperentur, levia tamen damna præ gaudio navalis victoriæ reputabantur. Quum enim hactenus romana virtus terrestribus bellis invictam

que trois mille hommes périrent durant l'action, et que sept mille tombèrent au pouvoir des Romains. Tel fut le résultat de cette bataille, que le consul C. Duilius livra aux Carthaginois auprès des îles Liparéennes. Elle enrichit les Romains d'un butin considérable; mais elle leur acquit encore plus de réputation et de gloire. Le consul, ayant repris le commandement de son armée de terre, s'avança vers Ségeste, et délivra cette ville que les Carthaginois avaient réduite à la dernière extrémité. De là il marcha sur Macella, qu'il prit de vive force , sans qu'Amilcar eût jamais osé se présenter devant lui; et après avoir rassuré les habitans des villes alliées, comme on entrait en hiver, il s'en retourna à Rome.

XI. Mais son absence rétablit les affaires des Carthaginois ; car premièrement les Romains se virent contraints de renoncer au siège de Mutistrate, qui durait depuis sept mois, et durant lequel ils avaient perdu beaucoup de monde. Ensuite une dissension s'étant élevée entre eux et leurs auxiliaires, et ces alliés étant allés camper séparément entre Parope et Thermes , Amilcar, pensant qu'il devait tirer parti de cette mésintelligence, vint fondre sur eux tout à coup, et leur tua au delà de quatre mille hommes. Peu s'en fallut même que toute l'armée des Romains ne fût enveloppée dans le même désastre. A la suite de cette victoire, Annibal reprit plusieurs villes, les unes de force, les autres à l'aide de la trahison. Le chagrin que l'on ressentit à Rome, lorsqu'on y apprit la nouvelle de ces pertes, fut léger en comparaison de la joie qu'y avait causée la victoire navale : car les Romains, ayant été invincibles sur terre jusqu'alors, étaient ravis, et avec raison, d'avoir

se præstitisset , non abs re lætabantur isto proelio maritimarum quoque virium non contemnendam opinionem quæsitam esse. Unde ad spein totius belli mirifice confirmatis animis, auctorem decoris inusitati novis etiam honoribus dignum judicaverunt.

XII. Primus itaque Duilius navalem triumphum de Siculis et classe punica egit calendis intercalaribus : tulitque civitas, quod honore isto non contentus, alium sibi nullo exemplo privatus sumsit, ut a cæna redeunti tibicinis inter cantum funale præluceret. Columna quoque rostrata senatusconsulto posita in Foro est, ex pario marmore candido, quæ mersarum captarumque navium numerum, et summam pondusque pecuniæ captæ complexa , adhuc visitur, sed extritis vetustate vocabulis pluribus : auri tamen nummos captos esse ter mille septingentos, argenteorum supra centum millia, æris gravis vicies septies centena millia pondo, satis agnoscitur. Triumpho peracto comitia C. Duilius habuit*, L. Cornelius L. F. Cn. N. Scipio, C. Aquillius M. F. C. N. Florus consules facti. Provincias consulares senatus decrevit Siciliam, et classem. Cui classis obvenisset, et in Sardiniam et Corsicam transjicere, si e republica videretur, permissum. Hæc sors Cn. Cornelio quum evenisset, instructa classe profectus est.

* U. C. 493. A. C. 259.

aussi donné dans ce combat une haute idée de leurs forces maritimes. Aussi, concevant de là l'espoir de terminer cette guerre d'une manière brillante, ils crurent devoir récompenser, par de nouveaux honneurs, celui à qui ils étaient redevables d'une gloire toute nouvelle pour eux.

XII. Ainsi Duilius fut le premier à qui l'on décerna un triomphe naval. Il triompha, comme vainqueur des Siciliens et de la flotte carthaginoise, aux calendes intercalaires ; et les citoyens souffrirent sans peine que, non content de cet honneur, il s'arrogeât une distinction qui n'avait pas d'exemple chez un simple particulier, celle de se faire reconduire chez lui après le souper, précédé d'un flambeau et au son de la flûte. On éleva aussi dans le Forum, en vertu d'un sénatus-consulte, une colonne en marbre blanc de Paros, ornée d'éperons de navires, sur laquelle on voit encore aujourd'hui le nombre des vaisseaux coulés, celui des vaisseaux pris, et la quantité d'argent enlevée aux Carthaginois; mais le temps a effacé plusieurs mots de cette inscription. L'on y reconnaît pourtant assez clairement qu'on leur prit trois mille sept cents pièces d'or, plus de cent mille pièces d'argent, et deux millions soixante-dix mille as. C. Duilius, après son triomphe, présida les comices, dans lesquels on nomra consuls L. Cornelius Scipion et C. Aquillius Florus. Le sénat décréta provinces consulaires la Sicile et la flotte, permettant à celui qui aurait en partage la flotte de passer en Sardaigne et en Corse, s'il le jugeait utile aux intérêts de la république. Cornelius, à qui le sort assigna la flotte pour département, partit aussitôt qu'elle fut prête.

et

XIII. Hæc prima Romanorum in Sardiniam et Corsicam expeditio fuit. Insulæ sunt locis ita conjunctæ, ut eadem videri possint : cæli tamen solique natura , quod sequitur, hominum ingenio, multum dissimili. Sardiniam, ut imaginem humani vestigii referentem, Ichnusam veteres, itemque Sandaliotin dixerunt. « Inde Sardum Hercule libyco genitum aiunt frequentatæ ab se insulæ nomen , quo hodie noscitur, imposuisse. » Græcos etiam ad ea loca venisse cum Aristão fabulis antiquis decantatum est; itemque post iliaca bella, Trojanos. Terra neque spatio soli maximis ejusde m maris insularum, neque bonitate fertilissimis multum cedit. Parens optima pecudum, frumenti optimi feracissima , metallorumque, sed præsertim argenti, dives. Coelo tamen haud

æque salubri utitur, laudemque foecunditatis apud exteros pestilentioris aeris infamia corrumpit : per æstatem enim morbosa est, et in locis fertilioribus , magis,

XIV. Herbam præterea producit vehementis veneni apiastro persimilem, quæ in cibo sumta mentem adimit, nervisque violenter attractis labia distorquet in ridentium speciem; exitiali succo, nisi post vomitum lac aut aqua mulsa copiose bibatur : ita vis istius mali

præsens diluitur; ceteris deinde incommodis ea medentur, quæ

« PoprzedniaDalej »